L’encouragement comme qualité essentielle du leadership

 

John Maxwell n’est pas un étranger au leadership. Avec plusieurs best-sellers sur le leadership à son actif, il fait partie d’un cercle restreint d’experts en la matière. Maxwell a une vision franche du leadership, dans laquelle il place les personnes au premier plan. Dans son livre “5 levels of leadership“, il écrit : “Les bons leaders cessent de donner des ordres aux gens et commencent à les encourager. C’est le secret d’un leader orienté vers les personnes, car une grande partie du leadership consiste à encourager.”

Encouragement axé sur les résultats

L’encouragement peut être abordé de différentes manières. Les cadres qui connaissent le pouvoir de la motivation et l’utilisent grâce à leur expérience en tant que managers, limitent souvent l’encouragement à des coups de pouce axés sur les résultats. Il peut s’agir d’encouragements tels que “Tu y es presque !”, “Tiens bon ! ou “Allez, continuez car la ligne d’arrivée est en vue”. De même, ce type de soutien met souvent l’accent sur les talents ou les compétences techniques de l’employé, comme par exemple « Si quelqu’un peut le faire, c’est bien vous ! » Cette forme d’encouragement peut fonctionner, mais uniquement avec des personnes orientées vers les résultats. Il est clair qu’il y a encore une grande marge d’amélioration en matière de motivation.

Encouragement axé sur les personnes

Si vous optez pour un style de leadership axé sur les personnes, vous pouvez également travailler sur d’autres aspects de l’encouragement de vos employés. Une dimension où vous pouvez faire une réelle différence pour les membres de votre équipe est le domaine de la motivation au bien-être. Il va sans dire qu’il s’agit d’un domaine très vaste. Par exemple, vous pouvez penser à motiver les gens à se développer en mettant en place une culture de l’apprentissage au sein de votre équipe ou de votre organisation et en encourageant les gens à s’engager dans l’apprentissage tout au long de la vie. Vous pouvez également aider vos employés à acquérir des habitudes saines. Par exemple faire des pauses régulières, boire plus d’eau au lieu de boissons gazeuses ou créer un équilibre sain entre vie professionnelle et vie privée. Et n’oubliez pas qu’un leadership fort commence par un leadership personnel…

Mécanismes d’adaptation au stress

Encourager une gestion saine du stress peut également faire beaucoup de bien à votre équipe. Lorsqu’une personne est soumise au stress pendant une longue période, les plaintes surgissent facilement. Ce qui commence souvent par une culture apparemment innocente des plaintes se transforme, dans de trop nombreuses organisations, en une couche d’épuisement qui ose prendre des proportions épidémiques. Chacun a sa propre responsabilité à assumer, mais en tant qu’entrepreneur, professionnel des RH, cadre (intermédiaire), conseiller en prévention ou manager, vous pouvez faire toute la différence en la matière.

Bien entendu, il est important d’acquérir les connaissances nécessaires sur les mécanismes du stress. Saviez-vous, par exemple, qu’en cas de stress toxique, nous avons le choix entre des techniques de gestion du stress inconscientes et conscientes ? La liste totale des techniques d’adaptation ne compte pas moins de douze possibilités, dont l’une est déjà plus saine que l’autre. Savoir quelle technique de gestion du stress une personne utilise et l’encourager à essayer des variantes plus saines a souvent un impact considérable.

Lors des sessions de formation au bien-être de Tryangle, les techniques de gestion du stress sont souvent abordées. Les participants trouvent cela particulièrement intéressant car ils peuvent reconnaître et comprendre leur comportement inconscient sur la base du cadre théorique. De plus, il apparaît très vite que les “choix” inconscients conduisent souvent à encore plus de stress. Travailler consciemment à la gestion du stress apporte des variantes saines. Cet aha-erlebnis est suivi à plusieurs reprises d’exemples frappants.

La peur de voler de Johanna

Johanna travaillait pour une grande entreprise pharmaceutique. Après avoir obtenu son diplôme, elle avait commencé à travailler comme assistante administrative. Au fil des ans, elle a fait carrière et aujourd’hui, elle est fière de son titre d’assistante de direction.

Dans le même temps, elle a exprimé ses regrets. Le regret de n’avoir jamais réalisé son grand rêve. Johanna rêvait d’occuper un poste de direction, mais elle n’a pas osé à cause d’un fait lié au stress. Les managers devaient travailler à l’échelle internationale. Cela faisait partie de la politique de l’entreprise. Travailler au niveau international impliquait de voyager en avion et c’est là que le bât blessait. Johanna avait peur de l’avion et utilisait inconsciemment une technique d’adaptation qui rendait impossible son emploi de rêve dans cette organisation. Les yeux humides, elle a raconté qu’elle réalisait maintenant, après avoir découvert le cadre de stress Tryangle, que les choses auraient pu être très différentes.

Au lieu d’éviter, elle aurait pu analyser, mettre en perspective et peut-être arriver à une conclusion différente. Johanna n’en avait jamais discuté avec son manager ou ses collègues car elle ne se sentait pas assez en sécurité pour cela dans son équipe. Lorsque le formateur lui a demandé si elle comptait en parler après la formation, elle a répondu : “J’aimerais bien, mais je ne sais pas si mon responsable m’encouragerait à le faire. Et commencer un tel processus par moi-même…”.

Une poignée de main dans la tempête

Il est clair que John Maxwell a plus que raison : un leader orienté vers les personnes doit avant tout oser utiliser l’encouragement. Mais allons un peu plus loin et disons que l’encouragement peut se manifester à différents niveaux. Aussi, et surtout, dans le domaine du bien-être.

Diriger quand les choses vont bien est un jeu d’enfant pour un leader né. C’est au moment où le stress fait son apparition et où le temps s’agite que vous, en tant que dirigeant, pouvez faire une réelle différence en prêtant attention à la personne qui se cache derrière le titre du poste. Et en encourageant les points qui aident chacun d’entre nous dans son développement personnel.

 

En savoir plus?

Tryangle guide les managers à instaurer un leadership axé sur le bonheur au travail, qui repose sur l’appréciation, la confiance, le respect et l’authenticité. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou pour un entretien initial gratuit.

 

You might be interested in …